Aujourd’hui, à La Haye, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (le « TPIR ») a célébré le vingtième anniversaire de sa création et a présenté le nouveau site Internet consacré à son héritage. Les cérémonies se sont déroulées dans le hall d’entrée de l’institution‑sœur, le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (le TPIY), à La Haye, qui partage ses locaux avec le Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux (le « MTPI »).

Le TPIR, créé le 8 novembre 1994 par le Conseil de sécurité de l’ONU à la suite du génocide rwandais de 1994, devrait achever son mandat en 2015. Depuis le 1er juillet 2012, conformément à la résolution 1966 adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU, le Mécanisme exerce les fonctions résiduelles du TPIR telles que le suivi de l’exécution des peines et le jugement à venir des accusés encore en fuite. Le Mécanisme est également chargé de la gestion et de la conservation des nombreux dossiers du TPIR et veillera à la préservation de son héritage, une fois que celui-ci aura fermé ses portes.

Étaient présents aux cérémonies de commémoration le Juge Vagn Joensen, Président du TPIR, Hassan B. Jallow, Procureur du TPIR et du MTPI, le Juge Carmel Agius, Vice-Président du TPIY et Kate Mackintosh, Greffière adjointe du TPIY. Ils se sont adressés à une assemblée d’une centaine de personnes, composée notamment de dignitaires et de représentants de gouvernements et d’organisations internationales de La Haye.

Le Juge Vagn Joensen, Président du TPIR, qui évoquait les travaux et les réalisations du TPIR au cours des vingt dernières années, a déclaré :« [S]i la fin du mandat du TPIR approche, n’oublions jamais que la quête de justice continuera après sa fermeture grâce au Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux qui poursuivra les efforts considérables déployés par les Nations Unies depuis 20 ans ».

S’agissant de l’héritage du TPIR, le Juge Carmel Agius, Vice-Président du TPIY, a affirmé : « [L]e TPIR a ouvert la voie à la création d’autres juridictions internationales et a contribué au renforcement du système mondial de justice pénale internationale ».

En outre, le nouveau site Internet du TPIR a été présenté et une courte vidéo, en ligne sur le site, a été projetée. Elle revient sur les événements dramatiques qui ont conduit à la création du TPIR. Le nouveau site Internet, qui offre l’accès à des informations relatives aux travaux du TPIR, joue un rôle essentiel pour préserver l’héritage du TPIR.

Les cérémonies de La Haye s’inscrivent dans le cadre de celles organisées à Arusha (Tanzanie), Kigali (Rwanda) et New York en novembre et décembre de cette année pour commémorer le 20e anniversaire du TPIR.