Le Procureur Hassan B. Jallow a conclu aujourd’hui sa première visite officielle en tant que Procureur du MTPI dans la région. Dans le cadre de sa visite d’une semaine, le Procureur s’est rendu en Serbie, en Bosnie-Herzégovine et en Croatie.

Le Procureur Hassan B. Jallow a rencontré les Ministres des affaires étrangères et de la justice ainsi que d’autres hauts responsables. Lors de ces rencontres, il a évoqué la transition vers le MTPI des fonctions, des compétences et des pouvoirs du TPIY. Le Procureur s’est également entretenu sur des questions de coopération avec les procureurs généraux Vladimir Vukčević, Goran Salihović et Dinko Cvitan, et a signé des protocoles d’accord sur l’assistance que son Bureau continuera d’apporter au niveau de l’accès aux éléments de preuve à La Haye. 

M. Jallow est heureux de constater que ses interlocuteurs ont affirmé leur volonté de coopérer avec son Bureau. 

En Bosnie- Herzégovine, le Procureur s’est rendu aux monuments aux morts de Srebrenica, Bradina et Grabovica et y a rendu hommage aux victimes. Le 10 septembre à Srebrenica, il a déclaré : « Ce qui s’est passé ici et au Rwanda aurait pu être arrêté. Nous devons en tirer des leçons pour faire en sorte que ces crimes ne se reproduisent jamais. » Le 11 septembre, à Grabovica et à Bradina, le Procureur a exprimé sa profonde sympathie aux victimes des tragédies qui ont eu lieu dans ces localités et a assuré que son Bureau ferait tout son possible pour favoriser les initiatives nationales en matière d’enquêtes et de poursuites des responsables des crimes commis en ex-Yougoslavie.

Hassan B. Jallow est le Procureur du TPIR depuis le 3 octobre 2003 et a été nommé Procureur du MTPI le 1er mars 2012. Il a par ailleurs assumé de nombreuses responsabilités au sein du TPIY dans des affaires susceptibles d’être portées devant la Chambre d’appel, une fois les procès en première instance terminés, dans le cas notamment de Radovan Karadžić, Ratko Mladić, Goran Hadžić et Vojislav Sešelj. Le Bureau du Procureur du MTPI soutient également les travaux des institutions judiciaires de l’ex-Yougoslavie dans le domaine des crimes de guerre, en mettant à leur disposition un ensemble d’éléments de preuve recueillis lors des enquêtes menées par le TPIY.