Aujourd’hui, le Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux (le « Mécanisme ») a accueilli une réunion de 40 représentants du réseau regroupant des responsables de l’information au sein d’organisations internationales (Information Managers in International Organizations, l’« IMIO »), dans les locaux de la division du Mécanisme à La Haye. Cette réunion était organisée à l’occasion de la Journée internationale des archives 2018.

Promouvant le thème choisi cette année pour la Journée internationale des archives, « Archives : gouvernance, mémoire et héritage », qui met en relief toute l’importance de préserver les documents à la fois en tant qu’aspect clé d’une administration solide et digne de confiance et qu’élément du patrimoine documentaire d’une organisation, la réunion du réseau de l’IMIO visait à permettre l’échange de connaissances et d’expériences, et à promouvoir les meilleures pratiques en matière de gestion de l’information au sein des organisations respectives.

Le Mécanisme a pour mandat de préserver, de gérer et de rendre accessibles les archives du Tribunal pénal international pour le Rwanda, du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, ainsi que celles du Mécanisme.

L’IMIO est un réseau de professionnels qui s’adresse aux responsables de l’information, aux archivistes, aux gestionnaires de documents et d’éléments de preuve et aux bibliothécaires travaillant au sein d’organisations européennes et d’autres organisations internationales qui ont leur siège à La Haye et dans ses environs, notamment la Cour pénale internationale, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, Europol, le Tribunal spécial pour le Liban et les Chambres spécialisées pour le Kosovo.