Sredoje Lukić, ancien membre d’un groupe de paramilitaires serbes de la ville de Višegrad, en Bosnie orientale, a été transféré en Norvège le mercredi 21 août pour y purger le reste de sa peine de vingt-sept ans d’emprisonnement.

Sredoje Lukić a été condamné à trente ans d’emprisonnement par la Chambre de première instance du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) le 20 juillet 2009, et sa peine a été réduite à vingt-sept ans d’emprisonnement par la Chambre d’appel en décembre 2012. Sredoje Lukić a été déclaré coupable de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre commis à Višegrad pendant le conflit de 1992 à 1995.

Le 1er juillet 2013, conformément à la résolution 1966 (2010) du Conseil de sécurité, le Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux (MTPI) a pris en charge la supervision de l’exécution des peines prononcées par le TPIY. Les personnes condamnées par le TPIY ou par le MTPI ne purgent pas leur peine au quartier pénitentiaire des Nations Unies, car il s’agit d’un centre de détention préventive. Les peines sont exécutées hors des Pays-Bas, dans l’un des 17 États ayant conclu avec l’ONU un accord régissant l’exécution des peines Sredoje Lukić est la première personne déclarée coupable par le TPIY à être transférée par le MTPI dans un État où elle purgera sa peine.