Aujourd’hui, le Président du Mécanisme international chargé d’exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux (le « Mécanisme »), le Juge Carmel Agius, a inauguré au centre de justice transitionnelle de SENSE à Pula (Croatie) une exposition consacrée aux crimes commis à Ahmići, en Bosnie centrale, en 1993.

Cette exposition, qui s’inscrit dans un documentaire interactif intitulé « Ahmići: 48 Hours of Ashes and Blood » (Ahmići : 48 heures de cendres et de sang), mise sur pied par le centre de justice transitionnelle de SENSE, rassemble des photographies prises en avril 1993 à Ahmići, par Giles Penfound, qui était alors photographe rattaché au bataillon britannique de la FORPRONU basé à Vitez (Bosnie-Herzégovine).

Dans son allocution, le Président Carmel Agius a souligné que l’exposition « témoigne des progrès réalisés depuis les années 1990 » et qu’en invoquant « une période de conflit et de rupture par le biais d’une exposition née de la collaboration et du dialogue, nous nous souvenons de ces crimes et nous rendons aussi hommage aux victimes ».

Le Président Carmel Agius a en outre rappelé que les crimes commis à Ahmići en avril 1993 avaient fait l’objet d’un certain nombre d’affaires portées devant le Tribunal pénal international pour l’ex‑Yougoslavie, lesquelles ont non seulement permis d’appeler de hauts gradés comme de simples soldats à répondre de leurs actes, mais ont également permis d’apporter la preuve pour l’Histoire que des civils musulmans ont été délibérément persécutés dans le but de répandre la terreur et de procéder à « l’épuration ethnique » de la population musulmane d’Ahmići. Le Président a fait remarquer que ces crimes s’étaient inscrits dans le contexte d’une plus grande série d’attaques, au cours desquelles, pendant « un certain nombre de mois, le monde a été témoin d’une série de violentes persécutions visant les foyers, les vies et l’essence même de notre humanité ».

L’ancien Président de Croatie, Stjepan Mesić, a également fait un discours à l’occasion de cette inauguration.

« Ahmići : 48 Hours of Ashes and Blood » est disponible en ligne à partir du lien suivant : https://ahmici.sensecentar.org. Le documentaire a également été présenté à l’école primaire d’Ahmići et à Sarajevo, grâce aux efforts conjoints du Centre de justice transitionnelle de SENSE et du musée d’histoire de Bosnie-Herzégovine.

À l’occasion de l’inauguration de l’exposition, le Président Agius s’est rendu à l’hôtel de ville de Pula, où il a discuté de questions relatives au Mécanisme avec des dignitaires locaux, notamment Tiziano Sošić, Président du Conseil municipal, et Vladimir Torbica, Directeur du Département de la culture de la région d’Istrie.